Bioenergie

C’est quoi la Bioénergie ? 

Entamer un travail en Bioénergie de reconnexion entre ses « 5 plans » et de densification de son corps énergétique est excellent pour sortir du burnout

La Bioénergie, c’est un terme qui explique ce qu’est l’énergie vitale, l’énergie qui circule en nous. 

Le mot Bioénergie a deux sens : il peut être utilisé pour parler de cette énergie vitale OU pour parler de la technique qu’on utilise pour ressentir cette énergie et pour la modifier cette énergie aussi, parce qu’on peut interagir. Et cette technique est à la portée de toutes et tous, on peut apprendre facilement la Bioénergie ; il ne faut pas de don particulier. 

Comment ça marche ?

Au niveau théorique, on peut trouver beaucoup de contenu à ce sujet, mais le plus important c’est le ressenti, l’expérience pour comprendre ce que c’est que cette énergie vitale et comment elle fonctionne.

Donc, sans être un physicien quantique, au travers de l’expérience, de notre corps, de nos ressentis, on peut apprendre à interpréter notre énergie vitale et à la modifier.

Depuis la nuit des temps et dans toutes les traditions, les hommes et les femmes ont ressenti quelque chose de plus que ce que leurs 5 sens ressentaient. Ils ont appellé cela le Prana en Inde, le Chi (en Chine), au Japon le Ki, le Souffle divin (dans les sociétés occidentales), le Pneuma chez les grecs, pour qualifier cette énergie, qui donne de la profondeur aux choses.

Une manière conceptuelle de voir cela, ca a été de voir l’humain sur plusieurs plans différents.

Selon les traditions, il peut y avoir 3, 5, 7 12 plans, …

Dans l’occident on parle souvent d’une divisions en 3 plans ; l’âme, le Corps et l’Esprit.

Ici, je parlerai de 5 plans

Les 5 plans de notre identité

  1. Tout d’abord, on a notre corps physique. C’est ce qui a de plus clair. Tout le monde est d’accord. J’ai une dimension, une hauteur, un poids, des os, des organes, des muscles. On peut le scanner, le réparer, le recoudre, le fortifier, …. Le corps physique, c’est aussi le véhicule de mon incarnation sur terre. Grâce à lui, je suis ici et maintenant avec ce corps ; il est unique et m’appartient. C’est par là que tout se passe finalement. 
  1. A la fois autour et à l’intérieur de ce corps physique, c’est le plan énergétique. C’est-à-dire mes sensations. On utilise dans le langage courant, l’idée qu’on a une bulle… « Laisse-moi tranquille dans ma bulle ». Quand on rencontre quelqu’un, on respecte une certaine distance aussi pour ne pas rentrer dans sa bulle. En médecine chinoise, en acupuncture, on travaille sur les méridiens qui sont dans ce plan énergétique. Le mot le plus simple pour retenir ce qu’est le plan énergétique, c’est de dire, le plan des sensations : c’est ce que je ressens !
  1. Troisième Plan qui permet d’explorer notre identité d’être humain, c’est le plan des émotions… Il y a 4 émotions principales : la colère, la peur, la tristesse, la joie mais il y en existe aussi une multitude d’autres. En Bioénergie, on dit que l’émotion c’est de l’énergie en mouvement. Une émotion, ça monte, ça nous envahit, ça peut se bloquer, se serrer, exploser, nous vider, … on voit bien qu’il y a la notion de mouvement sur ce plan, c’est de l’énergie en mouvement. 
  1. Le quatrième plan, c’est ce qu’on appelle le plan mental, il est comme un gouverneur de notre état, composé de toutes nos pensées, de nos croyances, nos schémas, nos connaissances, les étiquettes qu’on met sur notre réalité, qui viennent de notre éducation, de la culture qui nous environne, de nos expériences vécues, etc. Ce plan mental est fortement développé dans nos sociétés. Dans l’idée d’appréhender le monde par la connaissance. Et d’ailleurs, quand on parle du lâcher prise, c’est dans le fond, l’idée de donner moins d’importance à ce plan. 
  1. Au dessus de ces 4 plans (mental, énergétique, émotionnel, physique), on peut parler d’un plan plus spirituel… On va dire qu’il s’agit d’un plan plus subtil. On parle en réalité de nos valeurs, de notre mission, de ce qui nous anime au delà de nous. De notre intuition. C’est du bon sens… il n’y a rien de religieux la dedans. C’est en lien avec notre intuition, avec l’inconscient collectif, les émotions collectives, avec tout ce qui nous lie à ce qui est plus grand que nous, au cosmos et la nature, c’est se relier avec notre part divine, notre part d’éternité. Plus on monte dans ce plan, plus on sort de notre individualité, plus on va vers quelque chose de plus universel. Se relier à ce plan c’est aussi , par exemple au travers de la méditation, la prière, se connecter à l’instant présent, en faisant taire le plan mental.

Il n’y a pas d’ordre dans ces différents plans. Il y a simplement le fait que plus on est proche du corps physique, plus on est dans une couche qui nous est propre, unique, limitée, définie, individuelle, et reliée à l’espace temps. Plus on monte, vers des couches plus spirituelles, plus on est dans l’universalité, le collectif et dans l’atemporel.

Tout ceci ce sont des noms, mais tant que cela reste de la théorie, cela ne veut rien dire du tout. L’important c’est d’expérimenter. Et d’expérimenter les liens entre tous ces corps-là. 

Retrouvez le chemin de la vitalité

Un accompagnement individualisé pour les personnes en burnout

Ainsi, par exemple

Si je mange un morceau de chocolat,

  • mon plan physique est enclenché au niveau salivaire, gustatif, hormonal, il y a des conséquences physiques.
  • au niveau émotionnel, je suis dans la joie, dans la satisfaction de ce moment, je suis heureuse. 
  • au niveau énergétique, je suis dans une sensation de bien-être, qui peut m’envelopper. 
  • au niveau mental, je peux avoir des pensées réconfortantes, qui viennent amplifier ces autres plans : Comme c’est bon, comme j’ai de la chance, c’est une pause bien agréable … je l’ai bien méritée.
  • et si je reste dans ces sensations agréables amplifiées, je peux me connecter à des idées qui pourraient apparaitre, des intuitions, … tiens, cela me fait penser à … tiens, ..  ça me rappelle que … Tiens, je vois une image apparaitre de quelque chose connecté à cette sensation de bien-être…

Et ainsi on a toute la chaine des plans physique, émotionnel, énergétique, mental et spirituel qui est alignée. On est dans le « FLOW » 

Il y a une interaction directe entre tous ces plans. C’est comme si la route était ouverte et tout circule harmonieusement. (Et c’est meme contagieux ?….)

Mais cela ne se passe pas toujours comme cela

Exactement, si par exemple, je décide de manger le même morceau de chocolat.

En Bioénergie, je peux analyser les 5 plans : 

  • mon plan physique est enclenché au niveau salivaire, gustatif, hormonal, il y a des conséquences physiques. 
  • au niveau émotionnel, je suis dans la joie, dans la satisfaction de ce moment, je suis heureuse. 
  • au niveau énergétique, je suis dans une sensation de bien-être, qui peut m’envelopper
  • au niveau mental, apparait un schéma de pensée contradictoire à cet état : “Ai-je le droit de me faire plaisir ?” Et est-ce que tu penses que c’est bon pour toi ?

Tout d’un coup je visualise le travail qui m’attend. Je pense que je ne mérite pas cette pause, … ou je visualise le sucre que je mange au lieu du plaisir de ce chocolat.

Et ainsi, mon mental m’envoie des signaux pour couper l’émotion de joie et la sensation de bien-être… vient alors un sentiment de culpabilité.

Je suis alors dans une retenue, avec un sentiment partagé de «  je me fais plaisir  » mais «  je ne peux pas me faire plaisir  ».

Et vient donc une sorte d’incohérence et de chaos entre mes différents plans : émotionnel, mental et énergétique, physique.

Je suis en dehors de l’alignement …

L’émotion, l’énergie en mouvement va être bloquée.

Mon mental a cette capacité et la puissance de couper l’énergie et l’émotion.

Pour un morceau de chocolat ce n’est pas grave, mais pour des schémas de pensée plus profond, du genre « je n’ai pas le droit de penser à moi ou de me faire plaisir », l’énergie va être bloquée constamment, et cela va entrainer un blocage énergétique qui va se cristalliser dans notre plan énergétique.

Si ce processus se répète souvent, à terme, ce blocage énergétique, va créer une tension dans le corps physique. On va se sentir oppressé, angoissé, ou tendu.

C’est le lot de tous les humains, non ?

Oui, on a tous eu des parents imparfaits, une éducation qui a ses limites, on est tous soumis à des schémas de pensée qui induisent des comportements de non alignement …

  • Un autre exemple qu’on va dire bateau, c’est par exemple un adulte qui a vécu petit avec un parent colérique.
  • Il a appris en le vivant dans sa chair d’enfant, que si quelqu’un exprime un avis contraire, cela peut déclencher la colère.
  • Et enfant, il peut avoir peur de cette colère d’adulte.
  • Et donc , il a adopté un comportement de retrait. Il a tendance à ne pas exprimer ses besoins.
  • Ce processus était bon dans l’instant en tant qu’enfant parce que cela permet à l’enfant de survivre dans un contexte particulier.
  • Mais ce processus va avoir tendance à rester en tant qu’adulte, particulièrement en face de quelqu’un qui peut représenter l’autorité.
  • Donc, vis-à-vis d’un patron, d’un voisin, d’un conjoint, … cette personne va avoir peur de dire des choses qui pourrait provoquer de la colère, il va trembler, il va mal le dire, pleurer, etc… ce processus tant qu’il n’est pas travaillé, transcendé, peut lui rester toute la vie…
  • Il peut aussi changer si un autre schéma de pensée s’installe.

On peut également accompagner ce changement avec l’énergétique en Bioénergie en retirant les blocages énergétiques

Et faire un travail sur le plan émotionnel ; en apprenant par exemple que la colère peut aussi être positive, qu’elle peut s’exprimer de manière juste, pour défendre un point de vue, pour dire non.. C’et une énergie d’action intéressante la colère… C’est une libération d’énergie

Les schémas de pensée, les émotions, l’énergie, et le physique sont liés

Quand il y a un alignement entre toutes ces couches, on peut se connecter à plus grand que soi. On peut se relier à son intuition. 

Notre part divine prend alors de l’ampleur et nous rayonnons. 

Qu’est-ce que la Bioénergie peut apporter aux personnes en burnout ? 

La bioénergie permet de mettre des mots sur ce que ressentent les personnes en burnout. De développer son ressenti et son intuition. 

La Bioénergie permet de gagner en vitalité, de se libérer de vieux schémas de pensée inutiles, de renforcer sa stabilité émotionnelle, d’avancer dans la vie, de gagner en confiance et en expression.

En burnout 

En Burnout, le mental qui avait l’habitude de contrôler la vie a épuisé tout le système.

Le plan physique est épuisé (on commence par dormir beaucoup dans la reconstruction post-burnout). 

Mais le plus étrange, c’est qu’après avoir dormi, on ne peut pas encore dire qu’on a retrouvé sa vitalité. 

De nombreuses personnes en burnout témoignent d’avoir l’impression de ne pas encore être guérie, pourtant leur corps physique n’est pas malade. 

 

C’est étrange quand on est en burnout de donner l’impression d’être « normale » et en même temps de ne plus se reconnaitre. 

Cette impression  de ne pas se comprendre entraine une culpabilité. 

C’est aussi difficile pour l’entourage de la personne en burnout de comprendre ce qu’elle traverse. 

En réalité, si le corps physique n’a pas de signe de maladie apparent, le plan mental est quant à lui à zéro (on n’arrive plus à lire, à se concentrer, réfléchir, planifier).

La bulle énergétique est de très faible densité, comme si on n’avait plus de couches protectrices. 

Le moindre « son » désagréable devient une agression, fatigue terriblement. Être dans une foule pose problème.

Et au niveau émotionnel, c’est le chaos. On ne se reconnait plus.

Quand au spirituel, le burnout c’est aussi une crise de valeurs profondes qui vient bousculer toute la vie.

Entamer un travail en Bioénergie de reconnexion entre ses « 5 plans » et de densification de ses plans est excellent pour sortir du burnout

En gros, c’est un travail sur la vitalité

Si vous souhaitez être accompagnée dans ce travail, grâce aux outils du coaching professionnel et de la bioénergie, je vous propose une offre individualisée basée sur les thématiques de la vitalité et de l’épuisement.

Partager le post

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *